REJOPRAO-Mauritanie!

REJOPRAO-Mauritanie!

Sénégal: l’accès des femmes au crédit est difficile (professionels)

La présidente des femmes membres de la Coalition des professionnels du quai de pêche de Mbour, Ndèye Mbengue, a déploré, lundi à Mbour, "la faible implication" des femmes dans la gestion des activités de pêche ainsi que leur "difficile accès au crédit".

Les femmes sont "particulièrement actives" dans la transformation et la commercialisation du poison. Mais leur implication étant faible dans la production, de mesures devraient tendre à développer leurs capacités dans le domaine et à améliorer les techniques de traitement et de distribution", a estimé Ndèye Mbengue.

Elle s’exprimait, à l’occasion de l’ouverture officielle de la deuxième édition du forum de la pêche initié par la Coalition des professionnels de la pêche artisanale de Mbour (CPPAM). La manifestation est organisée en partenariat avec l’Association pour la promotion et la responsabilisation des acteurs de la pêche artisanale à Mbour (APRAPAM).

"Cela assurerait leur autonomie et de leur responsabilité dans la prie de décisions qui les concernent", a-t-elle dit, soulignant que es solutions ne peuvent voir le jour que dans le dialogue.

"En fait, la pêche occupe la première place dans l’économie du Sénégal et la femme joue un rôle de premier plan dans ce secteur. Quand bien même, la portée de sa contribution est souvent mal connue", a fait remarquer Mme Mbengue.

Elle a dit toute la nécessité d’organiser les femmes de manière à ce qu’elles puissent ‘’affronter les aléas du secteur’’.

"Il faudrait améliorer le système de financement et baisser les taux d’intérêt afin de faciliter l’accès au crédit aux femmes", a-t-elle préconisé.

Assane Dème (APS et REJOPRAO)



05/07/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 66 autres membres