REJOPRAO-Mauritanie!

REJOPRAO-Mauritanie!

Greenpeace et les pêcheurs sénégalais coopèrent pour lutter contre la surpêche

L’Arctic Sunrise, a accosté aujourd’hui au port de Dakar, accueilli et escorté par une soixantaine de pêcheurs artisanaux à bord de leurs pirogues traditionnelles. Dans les semaines à venir, l’Arctic Sunrise sillonnera les eaux sénégalaises pour documenter et mettre à nue la surexploitation des ressources marines par les flottes étrangères. Ensemble, ils vont attirer l'attention du monde sur le sort des pêcheurs sénégalais dont les ressources sont pillées.

 

 «Nos ressources sont déjà surexploitées et la situation s’empire aggravée par les grands chalutiers industriels étrangers qui vident littéralement les eaux du Sénégal", a déclaré Raoul Monsembula, chargé de Campagne Océans à Greenpeace Afrique. Hier, Greenpeace a protesté contre le chalutier russe, Vasili Lozovski, d’une longueur de 107m qui pêchait dans les eaux sénégalaises. Des activistes européens et sénégalais ont brandi une banderole portant le message "Arrêtez de pêcher loin avenir de l'Afrique".

 

Depuis des décennies, les eaux ouest-africaines y compris celles du Sénégal font l’objet d’une surpêche dont les effets se font sentir sur les communautés locales. La communauté scientifique tire la sonnette d’alarme et reconnaît que la capacité de capture de plusieurs stocks de poissons doit être diminuée afin d’assurer une durabilité à long terme des ressources marines de l’Afrique de l’Ouest.

 

Après avoir surexploité les stocks de poissons dans leurs eaux territoriales, certaines flottes étrangères, en particulier celles russes, asiatiques et européennes quittent leurs propres zones de pêche et pénètrent dans les eaux territoriales de pays comme le Sénégal. Ces flottes pillent nos mers et compromettent ainsi la sécurité alimentaire ainsi que les moyens de subsistance des communautés côtières qui depuis des siècles dépendent de la pêche pour vivre. Le poisson est capturé, transformé et congelé à bord, ce qui ne profite génère que peu d’avantages sinon aucun pour les marchés locaux.  

 

“Greenpeace mène une campagne en compagnie des pêcheurs locaux Sénégalais qui assistent impuissants à la baisse drastique de leurs captures en raison de la concurrence qu’exercent sur eux ces gros chalutiers étrangers”, a conclu Raoul Monsembula.

 

Greenpeace fait campagne pour la mise en place d'une politique durable des pêches qui prend en compte les besoins et les intérêts des pêcheurs artisans et des communautés locales qui dépendent de la bonne sante des océans.

Source Greenpeace Dakar



16/02/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 66 autres membres