REJOPRAO-Mauritanie!

REJOPRAO-Mauritanie!

GHANA : Arrestation de pêcheurs ghanéens en Côte d’Ivoire

Des pêcheurs ghanéens partis à la pêche on été arrêtés le dimanche dernier par les agents de la sécurité ivoirienne pour s’être aventurés dans les eaux ivoiriennes au moment où la décision de fermeture de la frontière maritime de la Côte d’Ivoire est toujours en vigueur.

Selon la radio Joy News qui a rendu publique cette nouvelle à Accra hier mardi, l’information a été confirmée par Sylvestre Daddie, le chef du district de Jomoro, une localité de la région de l’ouest du Ghana, laquelle est proche de Noé.

Quoique l’allégement partiel de la décision des autorités ivoiriennes de fermer toutes leurs frontières aérienne, terrestre et maritime d’avec le Ghana soit une bonne chose, la mesure continue d’avoir des impacts sur les populations riveraines et des voyageurs qui font la navette entre les deux pays.

Les derniers à payer les pots cassés de l’interdiction d’une entrée sur le territoire ivoirien s’appellent des pêcheurs. En effet en s’adonnant à leur activité habituelle de survie, des pêcheurs ghanéens qui ne maitrisent pas trop des notions de frontière se sont égarés dans les eaux ivoiriennes et ont été par conséquent arrêtés pour entrer illégale sur le territoire ivoirien.

Informés de la mésaventure survenue à leurs frères, d’autres pêcheurs ghanéens se sont rendus en Côte-d'Ivoire pour négocier la libération des personnes arrêtées mais ironie du sort, ils ont été aussi arrêtés. A en croire le correspondant de Joy News dans la région, la Sécurité Nationale ghanéenne a été saisie afin d’intervenir auprès des autorités ivoiriennes pour obtenir la libération des pêcheurs retenus.

En dehors de cet incident, la réouverture du poste de frontière ivoirien de Noé aux piétons ne semble pas être totalement effective sur les lieux. En effet, des commerçants en provenance du coté ghanéen et qui cherchaient à traverser la frontière pour une entrée en Cote d’Ivoire ont été empêchés pour certains agents. Ce développement sur le terrain est un peu en contradiction avec la conclusion de l’accord de haut niveau intervenu le lundi dernier entre les responsables des services douaniers des deux pays.

A mesure que les activités des commerçants se trouvent être paralysés et que des voyageurs sont bloqués à la frontière ghanéenne, Jumah Ansah, le chargé du service de santé à Elubo a déclaré que la résolution de ce problème à la frontière de Noé incombe désormais aux autorités ivoiriennes à Abidjan.

En somme, quand à ce qui concerne la situation des pêcheurs arrêtés dans les eaux ivoiriennes, il urge de se demander si ces derniers en majorité des villageois sont au courant de la décision de la fermeture de la frontière maritime ivoirienne. Sans aucune connaissance de la cartographie maritime, ces pêcheurs savent-ils la limite entre le Ghana et la Côte d’Ivoire sur les eaux ?

En dernière minute ce mercredi, Koaci-Accra apprend que la frontière de Noé qui a été ouverte aux passagers le lundi soir pour la circulation est de nouveau fermée depuis hier mardi. Les raisons de cet isolement sont pour l’heure inconnues.

Source Koaci.com



29/09/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 66 autres membres