REJOPRAO-Mauritanie!

REJOPRAO-Mauritanie!

Troisième composante du CCLME : Réunion du premier Groupe de travail à Nouakchott

Le premier groupe de travail sur la troisième composante biodiversité, habitat et qualité de l'eau du CCLMA a engagé mercredi, à l’hôtel Wissal, sa première réunion prévue pour une durée de deux jours.

Le CCLME (Canary Current Large Marine Ecosystem) est une approche de gestion écosystémique intégrée transfrontalière qui regroupe plusieurs pays de la sous-région. Il s’agit du Cap vert, de la Gambie, de la Guinée (Conakry), de la Guinée Bissau, de la Mauritanie, du Maroc et du Sénégal. Le projet (2010-2015) est exécuté par l'Organisation pour l'alimentation et l'agriculture de l'Organisation des Nations Unies (FAO) et le Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE).

La première journée a été marquée par la présentation faite par le Coordinateur régional, Birane SAMBE (photo) du CCLME, lui-même. Il a, dans le cadre d’un état des lieux du CCLME, insisté sur l’importance de cette troisième composante du projet (Biodiversité, habitat et qualité de l'eau) tout en rappelant  que le projet recoupe aussi deux autres composantes à savoir la composante processus et ressources marines vivantes. Pour le coordinateur régional, la troisième composante vise le « renforcement des connaissances, des capacités et des bases politiques nécessaires à l’évaluation et à la gestion transfrontalière de la biodiversité, l’habitat et la qualité de l’eau, essentiels pour la pêche». Comment, de l’avis de B. Sambe, cela passe par " traiter des lacunes en matière de connaissance sur les habitats critiques, la biodiversité et les problèmes de qualité de l'eau. Il s’agit également de renforcer les capacités en matière d’élaboration de politiques et de planification sur ces sujets. Il comporte aussi des actions de démonstration pour formuler des mesures de gestion permettant de traiter les problèmes transfrontalièrs prioritaires sur la biodiversité, l'habitat et la qualité de l'eau ». B. Sambe a en outre évoqué « des actions de démonstration impliquant plusieurs pays et devant permettre  d’explorer différentes façons de traiter le problème de déclin des pêcheries dans le grand écosystème marin du courant des canaries». Cinq projets de démonstration sont identifiés pour ce faire dans le cadre de cette troisième composante du projet dans une logique existentielle pour le CCLME à savoir “inverser la tendance de dégradation du Grand Ecosystème Marin du Courant des Canaries causée par la surpêche, les modifications des habitats et les changements de la qualité de l’eau, en adoptant une approche éco-systémique avec l’opérationnalité du projet effective depuis avril 2010.

A cet égard note B Sambe : «les pays et les partenaires au développement associés au projet ont entrepris, dans le cadre de la phase préparatoire, une série de consultations nationales et des réunions régionales qui ont conduit à une analyse diagnostique transfrontière (ADT) préliminaire, qui a permis d’identifier et d’analyser les problèmes transfrontaliers prioritaires ainsi que les actions pour les résoudre ».

Auparavant, Khallahi Brahim, expert Mauritanien, recruté récemment par le CCLME, parlant du contexte, avait précisé qu’une étude récente relevait une forte érosion de la biodiversité. Cette étude concluait, selon lui, à la disparition 25000 à 50000 espèces par an. Ces pertes seraient liées à la destruction des habitats (mangroves, récifs coralliens, AMP…) et à l’altération de la qualité des eaux (pollutions marines, changement climatique…). Elles sont donc enregistrées aussi bien sur terre ferme que dans les océans. Il a rappelé que « le groupe de travail biodiversité, habitat et qualité de l’eau est le 8e GT du projet de Protection du Grand Ecosystème Marin du Courant des Canaries (CCLME) ». Il viendrait, selon Khallahi en appoint à « ceux portant sur l’ADT, le PAS, Changements climatiques, Socio-économie et commerce, les campagnes écosystèmiques et les évaluations des ressources ». Pour lui, le CCLME, qui vise l’amélioration de la situation des écosystèmes et des pêcheries, a (ainsi) dédié sa 3e composante  à la biodiversité, l’habitat et qualité de l’eau ». Le Comité de pilotage chercherait à « «apporter une solution à ces problèmes de portée environnementale du projet dans les 7 pays de l’écosystème ».

Notons que ce projet CCLME est financé par le Fonds Mondial pour l'Environnement (FEM) avec des cofinancements des pays participants et des autres partenaires. Le budget total est estimé à environ USD 28 millions. La FAO et le PNUE servent d'agences FEM pour le projet qui s’inscrit dans la convention d’Abidjan.

JD (nous y reviendrons)

 

Le CCLME vu par le CCLME:

Le projet CCLME comporte trois composantes (processus; ressources marines vivantes; et biodiversité, habitat et qualité de l'eau).

Les principaux résultats attendus du projet sont les suivants:

  • Conclusion d’accords régionaux sur les problèmes prioritaires transfrontaliers;
  • Conclusion d’accords régionaux sur les réformes de gouvernance et les investissements pour traiter les problèmes prioritaires transfrontiers;
  • Elaboration d’un cadre juridico institutionnel durable pour le CCLME;
  • Mise en place d’institutions transfrontières de gestion de l’eau et renforcement des politiques et instruments régionaux;
  • Association des acteurs à la définition des priorités relatives à la gestion des eaux transfrontalières et à la planification stratégique, notamment à travers la mise en place de 7 Comités interministériels nationaux opérationnels;
  • Renforcement des connaissances et capacités nécessaires pour traiter les problèmes des ‘ressources marines vivantes;
  • Renforcement des connaissances et capacités nécessaires pour traiter les problèmes de ‘biodiversité, habitat et qualité de l’eau;
  • Mise en œuvre d’actions de gestion et d’évaluation des coûts/bénéfices s’agissant des problèmes transfrontaliers prioritaires des ‘ressources marines vivantes et de ‘biodiversité, habitats et qualité de l'eau.


12/04/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 66 autres membres