REJOPRAO-Mauritanie!

REJOPRAO-Mauritanie!

Sénégal/Appel de Greenpeace Afrique : «Ma Voix, Mon Futur »

Greenpeace Afrique et les pêcheurs artisans du Sénégal appellent les futurs dirigeants du pays à reconsidérer la  gestion des pêcheries par la mise en place de politiques plus durables. Ils ont lancé, à cet effet, une caravane qui sillonnera, du 14 au 19 janvier 2012, les principales villes et villages de pêcheurs sénégalais.
«A quelques semaines des élections présidentielles sénégalaises, l’objectif de cette caravane est de collecter 3000 voix  chez les communautés  de pêcheurs demandant aux futurs dirigeants du pays des garanties et un engagement clair pour une meilleure gestion des ressources halieutiques», a précisé Raoul Monsembula, Chargé de Campagnes Océans a Greenpeace Africa.
Au Sénégal, la pêche est une activité génératrice des revenus et d’emplois. Elle est la première source de protéines animales chez les Sénégalais dont la consommation annuelle de poisson par habitant est parmi les plus importantes de l’Afrique de l’Ouest avec 28 kg1.
«Mais malgré cette importance, le secteur de la pêche n’a jamais fait l’objet de politiques volontaristes  en faveur de la préservation de la ressource et de la protection des intérêts des communautés de pêcheurs artisans», a déploré Raoul Monsembula. «Il est grand temps que les politiques fassent de la gestion durables des ressources halieutiques une priorité pour la survie du secteur et le bien-être des générations actuelles et futures», a-t-il ajouté.
Aujourd’hui, l’une de grandes menaces qui pèsent  sur la pêche au Sénégal est la surpêche. Une surpêche en grande partie aggravée par la présence des bateaux usines étrangers qui pillent et vident les fonds marins sénégalais. Et ceci, hélas, avec la complicité de certains fonctionnaires véreux.
Il est urgent que les politiques s’accordent sur la révision des outils juridiques et réglementaire régissant le secteur de la pêche pour lui donner un traitement de choix. Il s’agit de refonder le système de gestion des pêcheries gage d’une amélioration de la gouvernance et la transparence dans le secteur.
Greenpeace Africa et les pêcheurs artisans du Sénégal mettent les futurs dirigeants devant leur responsabilité à travers ce pacte socio écologique. «De vos politiques de pêche dépend notre avenir. Agissez maintenant!», ont-ils dit en chœur.
La caravane dont le lancement est prévu ce 14 janvier sillonnera les localités de Mbour, St Louis, Joal, Cayar, Yarakh, Thiaroye, Soumbédioune, Ziguinchor et Kafountine.
Source: Greenpeace Afrique (Dakar)



14/01/2012
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 66 autres membres