REJOPRAO-Mauritanie!

REJOPRAO-Mauritanie!

Sénégal: vers une immatriculation effective des embarcations de pêche dans la région de Dakar

 

pirogues sénégalaises.jpeg
Les autorités de la pêche au Sénégal ont pour ambition, à travers un Plan d’action de trois mois qui sera ponctué entre autres par la sensibilisation et l’information, de procéder à l’immatriculation totale des embarcations dans la capitale et d’amener les pêcheurs à obtenir des permis de pêche, a annoncé jeudi à Dakar, Babacar Banda Diop, chef du service régional des pêches et de la surveillance de Dakar.

«Aujourd’hui, il y a de réelles menaces sur les pêcheries de Dakar à cause de la pléthore des embarcations, la non immatriculation des embarcations et la non acquisition par les pêcheurs des permis de pêche. C’est pourquoi, le Gouvernement a lancé un Plan d’action de trois mois pour l’immatriculation totale des pirogues et la délivrance des permis de pêche. En clair, il s’agit d’avoir 100% d’immatriculation et 100% de permis de pêche», a expliqué M. Diop.

Il répondait aux questions des journalistes en marge d’une réunion d’évaluation de la première étape du Plan d’action de la région de Dakar pour l’immatriculation, le marquage physique des pirogues et la généralisation du permis de pêche.

Pour le chef du service régional des pêches de Dakar, la capitale où sont débarquées annuellement quelque 50.000 tonnes de poisson, connaît un taux d’immatriculation sur les 5000 embarcations qu’elle polarise. C’est pourquoi, avec le soutien du Programme des pêches en Afrique de l’ouest (PRAO), les autorités sénégalaises ont lancé ce plan d’action pour une immatriculation effective des pirogues.

«L’objectif c’est d’arriver à 100% d’immatriculation. Ce qui semble impossible compte tenu de beaucoup de facteurs. Mais si nous parvenons à 80 voire 90% d’immatriculation à la fin du plan d’action, ce serait déjà bien. Pour y arriver, nous ne comptons pas seulement mettre en avant la coercition, mais également la dissuasion, la sensibilisation et la communication à travers diverses rencontres avec les acteurs», a poursuivi Babacar Banda Diop.

Au Sénégal, le permis de pêche est à 15.000 FCFA pour les embarcations mesurant entre zéro et 13 mètres, à 25.000 FCFA pour celles longues de 13 mètres et plus, et à 5000 FCFA pour les pêcheurs dits «éperviers», c’est-à-dire pêchant aux pieds.

Les autorités comptent rendre obligatoire la présentation du permis de pêche pour tout achat de carburant de pêcheur qui est sous douane.
senenews.com



25/10/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 66 autres membres