REJOPRAO-Mauritanie!

REJOPRAO-Mauritanie!

Nouadhibou (Mauritanie): Démarrage des travaux du groupe de travail international sur l'évaluation des stocks maritimes et la gestion des pêcheries

Les travaux du groupe de travail international sur l'évaluation des stocks maritimes, la gestion des pêcheries et l'étude de l'impact environnemental dans la zone économique exclusive de la Mauritanie ont débuté lundi dans les locaux de l'institut mauritanien des recherches océanographiques et de pêche (IMROP) à Nouadhibou.

Ouvrant la rencontre, le ministre des pêches et de l'économie maritime, M. Nany Ould Chrougha, a mis en exergue l'importance stratégique accordée au secteur des pêches, en tant que pilier essentiel de l'économie nationale. 

Et le ministre d'ajouter que son département a voulu organiser cette réunion dans un contexte tout a fait particulier marqué par des opérations de découverte et d'exploitation du pétrole au sein d'une zone de grande diversité biologique, maritime et côtière ainsi que l'incidence de tout cela au plan environnemental, surtout après la création de la zone frange de Nouadhibou qui constitue un pôle de développement maritime. 

'' La présence parmi vous d'éminentes personnalités scientifiques nous rassure quant à la qualité de l'étude et de l'analyse que vous allez mener pour avoir des réponses scientifiques sur l'état de nos ressources maritimes et l'utilisation rationnelle des moyens disponibles, notamment les pêcheries en constitution'', a conclu le ministre. 

Auparavant le directeur de l'IMROP, M. Mohamed M'Bareck Ould Soueilem, a passé en revue les missions de son établissement et son rôle dans l'identification des contraintes et déterminante biologiques, physiques, socioéconomiques et techniques du secteur des pêches. 

Il a ajouté que son nstitut en tant qu'organisme de recherches appliquées est soucieux de la gestion rationnelle et durable des ressources maritimes et de son environnement dans le cadre des programmes scientifiques précis et des stratégies sectorielles validées par le gouvernement. 

''Pour parvenir à ces objectif, l'IMROP s'atèle à réaliser des plans de recherches quinquennaux adoptés par un conseil scientifique comprenant des spécialistes nationaux et des étrangers de haut niveau'', a conclu M. Soueilem. 

Les participants au colloque vont débattre dans les prochains jours des sujets scientifiques portant sur l'état du stock maritime, les moyens de son exploitation, la qualité des pêcheries et son état actuel et la quantification des flottes des pêches artisanale, littorale et industrielle ainsi que les mesures à entreprendre à la lumière des données scientifiques actualisées afin d'organiser le secteur tout en tenant compte de l'aspect environnemental et son rôle pour un développement durable. 

Ont assisté à la cérémonie d'ouverture, le ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique, du président de la zone franche de Nouadhibou et du wali et maire de Nouadhibou. 

Ami



02/12/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 66 autres membres