REJOPRAO-Mauritanie!

REJOPRAO-Mauritanie!

NÉGOCIATIONS SUR LA PÊCHE ARTISANALE : La redevance, le point de désaccord entre le Sénégal et la Mauritanie

Les négociateurs se sont donnés un nouveau rendez-vous. Car les négociations de Nouakchott sur la pêche artisanale qui ont été clôturées aujourd'hui n'ont pas encore donné de résultats. Le Sénégal et la Mauritanie n'ont pas pu accorder leurs violons sur la redevance sur le tonnage, informe la Rfm. Selon elle, la délégation sénégalaise n'a pas apprécié la proposition de la partie mauritanienne. 
La Mauritanie a jugé nécessaire de rehausser le prix du tonnage de 10 à 15 euros soit de 6500 à 9750 francs CFA par tonne de poissons tirée de ses côtes par les pirogues sénégalaises. 
Les deux délégations avaient pourtant trouvé un accord sur l'augmentation de 300 à 400 du nombre de licence de pêche accordé chaque année à ces pirogues sénégalaises. L'État mauritanien avait aussi accepté d'ajouter 10 tonnes au quota annuel de 40 tonnes de poissons autorisées aux pêcheurs de Guet-Ndar opérant dans ses eaux. Le Sénégal avait de son côté décidé de passer de 18 à 24 le nombre de pirogues tiré de ce quota pour alimenter le marché mauritanien et les usines de fabrication de farine locale. 

 
 

http://www.lasignare.com/



29/11/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 66 autres membres