REJOPRAO-Mauritanie!

REJOPRAO-Mauritanie!

APP RIM-Ue : La société civile se prononce sur la résolution du Parlement Européen

Des acteurs de la société civile, réunis dimanche à Nouakchott, à l’occasion d’un atelier de concertation de la société civile mauritanienne sur les accords de partenariats de pêche avec l’Union Européenne, se sont félicités de la résolution prise, le 10 mai 2011, par le Parlement Européen qualifiée d’évolution positive dans les relations nord-sud.

Plusieus communications relatives à l'économie de la résolution du Parlement européen, à l'historique et l'évolution des accords de pêche ainsi qu'à l'état de la ressource halieutique en Mauritanie ont été présentés et débattus par des participants venant de Nouakchott, de Nouadhibou et de Rosso.

Des débats animés ont émaillé cette rencontre visant à ressortir les enjeux de la dernière résolution du Parlement Européen dans la perspective du renouvellement de l’APP liant la Mauritanieet l’Ue, et qui expire en juillet 2012. Ils ont souvent glissé sur la récente convention d’établissement entre l’Etat mauritanien et la société chinoise Poly-Hondone Pelagic Fishaery que les acteurs de la société civile présents ont récusée pour «son impact» et son «déficit » de transparence. La rencontre était d’ailleurs l’occasion pourla Fédérationnationale des Pêches, section pêche artisanale de rendre public un communiqué dans lequel elle s’insurge contre la conclusion d’une telle convention.

La rencontre organisée par l’Ong Pêche Cops, avec le soutien dela Coalitionpour des Accords de Pêche Equitables (CAPE), a été sanctionnée par plusieurs recommandations dont notamment l’appel à une gestion durable des stocks par la réduction de l’effort de pêche dans les côtes mauritaniennes. Ces recommandations ont également porté, en autres, sur l’implication effective de la société civile mauritanienne concernée dans tout le processus de négociation pour le renouvellement du futur APP, sur la transparence comme gage de bonne gouvernance, sur l’importance du renforcement de la coopération des sociétés civiles européenne et mauritanienne…

Comme mesure pratique en cohérence avec l’esprit de la résolution du PE, les participants ont exhorté à circonscrire l’exploitation de certaines espèces comme les céphalopodes, déjà surexploités, au seul armement mauritanien.

Les participants ont en outre plaidé pour la mise en place d’un cadre de concertation permanent entre l’Etat, la société civile, les promoteurs économiques et les partenaires au développement pour baliser un dialogue prospectif entre les différents secteurs concernés.

Compte-rendu Jedna DEIDA (REJOPRAO)



13/06/2011
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 66 autres membres