REJOPRAO-Mauritanie!

REJOPRAO-Mauritanie!

Mauritanie:Reprise de la pêche artisanale après un mois de repos biologique

L'arrêt biologique de la pêche artisanale a pris fin le lundi 31 octobre dernier à 00h, après un mois de repos sur l'ensemble du littoral national mauritanien.
Les réformes enregistrées par le secteur des pêches, poumon de l'économie nationale, au cours des dernières années, ont permis, entre autres réalisations, de développer ce secteur et de l'intégrer dans le cycle économique ainsi qu'à mettre fin à de nombreux obstacles qui entravaient son épanouissement et sa promotion.
Le sous-secteur artisanal est incontestablement l'un des leviers du secteur, en raison de son rôle pivot, joué au niveau de la capitale économique Nouadhibou, où il représente l'un des principaux affluents du développement de la ville côtière ainsi qu'un grand employeur, avec la création de 40 mille opportunités d'emploi directes ou indirectes, selon des statistiques détenues par le département des pêches et de l'économie maritime.
Le secteur a bénéficié d'une grande attention de la part des autorités supérieures du pays au cours des dernières années. En effet, la décision historique du Président de la République Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz, relative à l'interdiction aux flottilles étrangères de capturer le poulpe, désormais réservé aux pécheurs nationaux, a suscité une grande satisfaction chez les milieux des pêcheurs artisanaux.
Elle a contribué aussi et de manière considérable à valoriser la production halieutique ainsi qu'à introduire des réformes profondes en vue de préparer les conditions et de créer un terrain propice à la redynamisation du rôle de ce secteur dans le développement économique.
Les plus importantes réformes enregistrées par le secteur portent notamment sur la nouvelle stratégie des pêches, qui a permis à cette activité de connaître un virage sans précèdent, avec les retombées positives sur le secteur des nouvelles orientations axées entre autres sur la gestion responsable pour un développement durable des pêches et de l'économie maritime 2015-2019.
Cette nouvelle stratégie vise à créer un nouveau genre de gestion dont la finalité est de rationaliser l'exploitation de la richesse afin de garantir sa durabilité, de préparer les conditions propices afin d'optimiser ses retombées sur le développement économique et de généraliser ses résultats à travers une redistribution équitable.
Le président de la commission de la pêche côtière au sein de la fédération nationale des pêches, M. Eyda Ould Bamba, a mis en exergue l'importance de l'arrêt biologique de manière générale et de la pêche du poulpe en particulier, précisant que ce repos intervient dans un contexte particulier de l'année, marqué par la reproduction des poissions.

AMI



02/11/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Nature pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 64 autres membres