REJOPRAO-Mauritanie!

REJOPRAO-Mauritanie!

Mauritanie-Sénégal: des pêcheurs mécontents du nombre de licences accordées par Nouakchott

Des pêcheurs du quartier Guet-Ndar ont organisé une réunion, mardi à Saint-Louis, pour protester contre le nombre de licences de pêche octroyées par la Mauritanie, a constaté le correspondant de l’APS.

"300 licences ne suffisent pas pour un besoin évalué à plus de 2.900, si on prend en compte le nombre de pirogues concernées", a déclaré le secrétaire général du collectif national des pêcheurs artisanaux Sada Fall.

Au-delà du nombre très limité de licences, il a relevé pour le déplorer que celles octroyées ne concernent que les grandes pirogues dites tournantes, alors que les autres sont "royalement ignorées".

Malgré tout, M. Fall a indiqué que leur démarche consiste à demander aux autorités sénégalaises de négocier pour une augmentation des licences et pour une révision des modalités. Selon lui, le collectif national des pêcheurs artisanaux compte passer par la Chambre de commerce pour obtenir satisfaction.

"Nous saisirons également le gouverneur ainsi que les responsables du service régional de pêche", a-t-il ajouté. Il a assuré que les membres dudit collectif ne comptent aucunement recourir à des actions de protestation comme des marches.

Les pêcheurs ont aussi plaidé pour la libération des pirogues saisies par les autorités mauritaniennes. Ce qui empêche une bonne partie de la population de Guet-Ndar de s’adonner à leur activité traditionnelle qu’est la pêche.

Ils ont estimé que les délégations envoyées pour aller négocier les licences doivent être élargies au responsable de l’élevage qui octroie de leur coté des autorisations aux Mauritaniens pour fréquenter les forêts sénégalaises.

Ces licences, qui courent pour une durée de trois mois, ne concernent que les pélagiques.

Source APS (Sénégal)

 



23/03/2011
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 66 autres membres