REJOPRAO-Mauritanie!

REJOPRAO-Mauritanie!

Les pays d'Afrique de l'Ouest inquiets de la dégradation de leurs ressources halieutiques

Des responsables du secteur de la pêche des pays d'Afrique de l'Ouest ont exprimé leurs inquiétudes quant à la dégradation des ressources halieutiques dans cette région et la baisse du volume des prises dans les principales pêcheries.

Réunis cette semaine à Dakar dans le cadre d'un atelier sur la pêche maritime dans cette sous-région africaine, les participants ont été unanimes à estimer que le secteur de la pêche enregistre durant ces dernières années une baisse constante en volume des prises, mettant en péril l'une des principales ressources pour plusieurs pays de la région.

Le secteur de la pêche, essentiellement artisanale, est un important pourvoyeur d'emplois et ses produits à l'exportation constituent l'une des principales ressources en devises pour plusieurs pays de la région.

Le diagnostic de l'état de dégradation des ressources halieutiques dans la région révèle la responsabilité de plusieurs facteurs, notamment les changements climatiques et la surexploitation des ressources par une pêche industrielle menée par les navires étrangers opérant au large des côtes de la région.

La situation actuelle dans l'un des principaux ports de la pêche artisanale au Sénégal illustre parfaitement la dégradation du secteur. Les quais du port "Joal-Fadiouth" (sud-est de Dakar) qui compte plus de 7.000 pirogues de pêche, a vu le volume des prises chuter de façon drastique durant les dix dernières années.

Selon des données communiquées lors de cette rencontre, la moyenne des recettes des pêcheurs qui s'activent dans ce port sont passées de 10.000 Fcfa par jour (1 euro environ 655 Fcfa) à 3.000 actuellement.

Les conséquences directes sur la pêche sont déjà perceptibles au niveau des captures tant sur la quantité que sur la qualité, indique un officiel sénégalais, affirmant que les activités de pêche et toutes les filières économiques qui en dépendent se dégradent considérablement, accentuant du coup la précarité de millions de personnes.

La conjugaison des approches scientifiques et communautaires doit permettre de développer de manière prospective et participative des politiques plus appropriées pour préserver ce secteur vital pour les économies de plusieurs pays de la région, a-t-il dit. Et d'inviter les Etats ouest africains à adopter une démarche concertée à l'échelle régionale en matière des politiques de pêche.

Les responsables et experts réunis à Dakar devraient contribuer à jeter les bases d'une coordination régionale des stratégies d'anticipation des politiques de pêche au niveau régional. Il s'agit particulièrement de dresser des scenarii de l'impact du changement climatique sur les pêcheries et prévoir les stratégies d'adaptation au niveau de toute la région.


Source MAP


28/02/2010
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 66 autres membres