REJOPRAO-Mauritanie!

REJOPRAO-Mauritanie!

La Conférence thonière des Seychelles prépare la rencontre annuelle de la CTOI

Plus de 120 personnes venant de plus de 20 pays ont participé à la première Conférence thonière des Seychelles, qui s'est centrée sur la création de pêcheries thonières durables en Océan Indien. Les panellistes de la conférence ont travaillé ensemble pour préparer une déclaration résumant les enjeux où il y a consensus pour avancer dans les efforts de durabilité de la pêche thonière au niveau de l'Océan indien. Dans la déclaration de la Conférence, les participants s'accordent pour prendre une série d'initiatives conjointes, y compris:

• Contribuer à la conservation de l'écosystème et à l'utilisation durable des ressources thonières en soutenant l'adoption de mesures efficaces de conservation et de gestion, basées sur le meilleur avis scientifique disponible;

• Soutenir la pleine participation des états côtiers en développement de la région à la Commission Thonière de l'Océan indien (CTOI), et promouvoir l'engagement de ces pays à remplir leurs obligations dans le cadre de la CTOI;

• Soutenir les états membres de la CTOI pour le développement d'engagements à long terme pour la mise en oeuvre et de respect des résolutions de la CTOI, y compris le renforcement de la capacité des états en développement de combattre efficacement les activités de pêche INN, qui sont encore significative dans la région;
• Encourager et soutenir la recherche visant à minimiser les captures accessoires dans la pêche thonière de la région, et réduire leurs effets négatifs potentiels sur les ressources thonières et sur l'écosystème pélagique;
•etc

Le Ministre Seychellois de l'Environnement, des Ressources naturelles et du transport a exprimé le désir d'utiliser cette déclaration comme base pour la position de son gouvernement qui sera présentée à la rencontre annuelle de la CTOI, qui se déroulera en mars en Corée. 
L'organisation ISSF (International Seafood Sustainability Foundation), qui a sponsorisé la Conférence des Seychelles, soutient les recommandations du comité scientifique de la CTOI, et demande instamment aux membres de la CTOI d'adopter et de mettre en œuvre des mesures de conservation et de gestion robustes, afin de réduire en particulier les captures de thon albacore, en limitant les captures à 300 000mt, afin de permettre à ce stock de se régénérer.

 

Sources
Seychelles Tuna Conference, ISSF website
http://www.iss-foundation.org/Features/ISSF/News/Details.aspx?itemid=59&navid=264

Via Cffa.cape



18/02/2010
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 66 autres membres