REJOPRAO-Mauritanie!

REJOPRAO-Mauritanie!

Guinée-Bissau: dix navires de pêche arraisonnés pour pêche illégale

Dix navires de pêche étrangers, dont les pavillons n'ont pas été révélés, ont été arraisonnés pour pêche illégale par la marine de Guinée-Bissau, a indiqué lundi le Premier ministre bissau-guinéen Carlos Gomes Junior.
Les navires ont été surpris par la marine en train de pêcher dans la zone économique exclusive de ce petit pays d'Afrique de l'Ouest, classé parmi les plus pauvres du monde.
"Il y avait plus de dix navires" a indiqué le Premier ministre à la presse, mais "certains ont pu prendre le large à l'approche des agents du contrôle maritime dont les moyens étaient très limités", a-t-il déclaré.
Carlos Gomes junior a indiqué qu'une commission inter-ministérielle (ministère des Forces armées, Finances, Intérieur et secrétariat d'Etat à
la
Pêche
) a été mise sur pied lundi pour analyser la situation et sanctionner chaque navire.
Le Premier ministre a par ailleurs demandé à la communauté internationale d'appuyer la Guinée-Bissau pour contrôler ses eaux territoriales.
"Si le secteur de la pêche est bien contrôlé, la Guinée-Bissau aura besoin de peu d'aide extérieure pour faire face aux nombreux problèmes financiers, car notre pays peut vivre de sa ressource halieutique", a-t-il indiqué.
En septembre, deux navires coréens et 80 pirogues sénégalaises avaient été arraisonnés pour activités illicites dans les eaux bissau-guinéennes.
Un mois plus tard, trois navires espagnols, le Sierra de Huelva, le Febel III et le Alfonso Riera I, tous basés dans la province de Huelva (sud), avaient également été arraisonnés et retenus pendant deux mois à Bissau.
Les autorités bissau-guinéennes ont réclamé une amende d'environ 100.000 euros par navire.
Les eaux bissau-guinéennes, réputées très riches en poisson, attirent des pêcheurs de la sous-région, d'Asie et de l'Union Européenne.
L'Union européenne verse chaque année à Bissau 7,5 millions d'euros pour que des bateaux battant pavillon européen soient autorisés à opérer dans ses eaux.

AFP via marine-marchande.com 



04/01/2010
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 66 autres membres