REJOPRAO-Mauritanie!

REJOPRAO-Mauritanie!

Deuxième révision de l’Accord de partenariat ACP-CE

Le Comité sur le développement de la deuxième revue de l’Accord de Cotonou qui devrait être une occasion de l’adapter à la lumière des crises récentes et actuelles incluant le changement climatique, l’envolée des prix des denrées alimentaires et des prix du pétrole, la crise financière, et la misère épouvantable en Afrique, considère que la nécessité de s’attaquer aux causes profondes de ces crises n’est pas une option, mais une nécessité. Il déplore le fait que le Parlement européen, l’Assemblée parlementaire paritaire ACP-UE et les parlements nationaux des états ACP ainsi que les organisations de la société civile et les acteurs non étatiques n’étaient -une fois de plus- pas impliqués dans le processus de prise de décision qui a abouti à l’identification des domaines et articles de l’Accord de Cotonou devant être révisés et à l’établissement des mandats de négociation adoptés par le Conseil de l’UE et le Conseil des ministres des ACP. Le Parlement européen appelle les négociateurs ACP-UE à revoir la politique de la Banque européenne d’investissement sur les centres financiers offshore sur la base de critères plus rigoureux que le listing pour la définition des compétences interdites et contrôlées de l’Organisation pour la coopération et le développement économique, et d’assurer son application et d’offrir des rapports d’avancement annuels; considère que des changements structurels dans la structure organisationnelle et de gouvernance de la BEI sont nécessaires pour respecter ses obligations de développement dans le cadre de la revue actuelle de l’Accord de Cotonou et la revue à moyen terme en cours et le renouveau du mandat externe de prêt de la BEI.

Source: Parlement européen via CTA



15/01/2010
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 66 autres membres