REJOPRAO-Mauritanie!

REJOPRAO-Mauritanie!

D'importantes compagnies chinoises se ruent sur les ressources marines et le marché africain des produits de la pêche

La compagnie de pêche China Fishery Group, spécialisée dans la pêche au chalut pour les petits pélagiques et la production de farine et d'huile de poisson, a commencé à pêcher en octobre dans les eaux mauritaniennes pour des espèces telles que le chinchard et la sardine, et espère que l'Afrique va devenir non seulement une source de poissons pour la compagnie, mais également un marché pour ses produits. Le directeur général de la compagnie a dit que le continent pourrait représenter entre 20 et 30 pourcents des ventes totales de la compagnie dans 3 ou 4 ans, alors qu'il représente actuellement moins de 7%.

China Fishery Group compte investir en Afrique en ouvrant des usines de traitement du poisson en Mauritanie, et elle est à l'affût d'autres acquisitions possibles qui l'aideraient à augmenter sa flotille de pêche. Actuellement, China Fishery Group exploite une flotte d'environ 80 bateaux de pêche et vend la plus grande partie de ses captures sur le marché chinois. Par cette expansion en Mauritanie, China Fishery Group obtient l'accès à de nouvelles zones de pêche, lui permettant de faire pêcher ses navires pendant la saison creuse dans le Pacifique sud, où ils pêchent habituellement, et ce sans devoir consentir d'investissements trop importants, ajoute le directeur général.

China Fishery Group est également en relation avec la compagnie Pacific Andes, un autre géant de pêche. Après un accord avec un agent mauritanien de pêche, Pacific Andes a envoyé deux de ses chalutiers congélateurs en Mauritanie avec la possibilité d'augmenter ce nombre de bateaux à cinq. Pacific Andes a aussi envoyé en Mauritanie le La Fayette, bateau-usine qui sera approvisionné par ses propres chalutiers frigorifiques utilisant de l'eau de mer (RSW) aussi bien que par d'autres chalutiers européens, provenant d'Irlande et d'Ecosse, utilisant la technique du chalutage en boeuf.

Le directeur général de Pacific Andes a souligné que la société avait décidé d'augmenter fortement sa présence dans la capture et la distribution africaines, parce que Pacific Andes pense que l'Afrique a un potentiel de croissance élevé, supérieure même à celui de la Chine. La Mauritanie est également proche des marchés africains importants pour les petits pélagiques congelés, tels que le Ghana ou le Nigéria.
Sources FIS World News, 26 November 2010 via cta/REJOPRAO 



08/12/2010
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 66 autres membres