REJOPRAO-Mauritanie!

REJOPRAO-Mauritanie!

CSRP : DECLARATION DE LA CSRP AU 5ème FORUM DU PRCM SUR LA BIODIVERSITE

La Commission Sous Régionale des Pêches (CSRP) appelle au renforcement des moyens pour la préservation de la biodiversité marine, à l’occasion du 5ème forum du Programme Régional de conservation de la zone Côtière et Marine (PRCM), qui se tient à Nouakchott du 28 au 30 juin 2010.

Les côtes de l’Afrique, du Maroc à l’Afrique du Sud, font partie des régions du monde les plus riches en ressources halieutiques. Dans l’écorégion marine des Etats de la CSRP, la pêche procure des protéines alimentaires, des emplois, des revenus substantiels à des millions de personnes et est une source importante de devises pour les Etats.

L’évolution des stocks au cours des dernières années est particulièrement inquiétante avec notamment: la baisse des prises, la taille réduite des individus capturés, la raréfaction de certaines espèces dans les prises, etc. La surexploitation des ressources par les pêches marines (50% des stocks en limite de production, 25% surexploités) a rendu les écosystèmes plus vulnérables directement par la réduction de l’abondance et de la diversité des populations et des espèces et indirectement par la destruction des habitats. Cette situation est due notamment à une pêche excessive et à la dégradation de l’écosystème marin par les polluants chimiques et organiques (hydrocarbures, rejets des déchets ménagers et urbains directement en mer).

La raréfaction des ressources halieutiques dans d’autres mers et la croissance soutenue de la demande en produits halieutiques poussent plusieurs pays industrialisés à déplacer leurs flottilles vers les côtes ouest africaines. La plupart des pays d’Afrique de l’Ouest, ont signé des accords de pêche avec l’Union Européenne et des pays asiatiques. La pêche illégale est aussi un phénomène récurrent. Avec les nombreux bateaux qui sillonnent et qui font des prélèvements extrêmement importants, on assiste à un pillage en règle des ressources halieutiques de ces pays.

La pêche artisanale a aussi une assez importante part de responsabilité dans le pillage des ressources et la compromission de la régénérescence des espèces. Le nombre des flottilles artisanales a augmenté de façon incontrôlée au cours des 30 dernières années avec, dans la plupart des cas un accès libre aux ressources. L’impact sur la dégradation des stocks et les pertes pour nos économies nationales, sont dès lors indéniables.

 

Le Secrétaire Permanent de la CSRP, KANE Ciré Amadou indique que « la CSRP met en œuvre des projets qui visent à renforcer les capacités d’aménagement et de gestion des pêcheries de ses Etats membres ». Cependant, ajoute t’il: «ces initiatives à elles seules ne sauraient suffire pour faire face et lutter efficacement pour la préservation de la biodiversité. Certes les Etats sont convaincus de la nécessité de conjuguer leurs efforts pour relever le défi de juguler le fléau qui menace les ressources halieutiques et développer des alternatives viables, mais il faudrait aller au-delà de la simple volonté». Monsieur KANE affirme sa conviction que «face au phénomène il n’existe pas de solution nationale viable. Seule une réponse concertée à l’échelle régionale serait appropriée et pertinente d’autant plus que la dégradation affecte de plus en plus des stocks migrateurs et partagés». Compte tenu des réalités économiques actuelles et l’évolution du secteur des pêches, la CSRP appelle au renforcement des moyens pour un aménagement et une gestion durables des pêcheries.

 

La Commission Sous Régionale des Pêches (CSRP) est une institution de coopération halieutique qui regroupe sept Etats membre :le Cap Vert, la Gambie, la Guinée, la Guinée Bissau, la Mauritanie, le Sénégal et la Sierra Leone. Elle vise le renforcement de la coopération au profit du bien être des populations. Elle s’inscrit dans une logique de coopération internationale pour améliorer le cadre de la gestion durable des pêche, et vise à harmoniser les politiques nationales en matière de préservation, conservation et d’exploitation des ressources halieutiques. La CSRP est créée le 29 mars 1985 par voie de convention. Son siège est à Dakar, au Sénégal.

Source CSRP



29/06/2010
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 66 autres membres