REJOPRAO-Mauritanie!

REJOPRAO-Mauritanie!

Afrique de l'Ouest-UE: La pêche artisanale ouest africaine demande à l'UE de réformer ses APP

La pêche artisanale ouest africaine demande à l'UE de réformer ses APP
 
A la suite d'une rencontre régionale organisée par la section artisanale de la FNP (Fédération Nationale des Pêches), avec l'appui de SSNC (Swedish Society for nature Conservation) et de CAPE (Coalition pour des Accords de Pêche Equitables), les organisations de pêche artisanale de sept pays ouest africains ayant un accord de partenariat de pêche avec l'UE ont envoyé leur contribution à la Commission européenne dans le cadre de la consultation sur la réforme de la Politique européenne de la Pêche.

Dans cette contribution, il est déclaré que "l'objectif de la future politique externe de l'Union européenne doit être la promotion d'une pêche responsable... Les futurs partenariats entre les pays d'Afrique de l'Ouest et l'Union européenne devront établir un cadre de bonne gouvernance... A travers ce cadre, les pays d'Afrique de l'Ouest et l'Union européenne collaboreront pour promouvoir la mise en oeuvre des engagements internationaux, des engagements régionaux au niveau des législations nationales des pays de la région, en particulier les plans d'action dérivés du Code de Conduite pour une Pêche responsable de la FAO (Plan d'action pour la gestion de la capacité de pêche, plan d'action pour lutter contre la pêche INN, etc). Les organisations de pêche artisanale insistent aussi sur le fait que "il est indispensable de délier dans le cadre des futurs partenariats les aspects liés à la promotion de la pêche durable, qui implique la mobilisation des moyens nécessaires, et les aspects liés aux conditions d'accès faites aux flottes européennes".
En termes d'accès aux ressources, et de gestion des éco-systèmes, les organisations demandent que "ce qui peut être pêché de façon durable par la pêche artisanale lui soit réservé, étant donné son importance en termes de création d'emplois directs et indirects, de contribution à la sécurité alimentaire nationale et régionale, de contribution aux recettes d'exportations", et que "l'accès (des flottes européennes) pour les autres stocks soit limité, afin d'assurer qu'il n'y ait pas de surcapacité qui se développe, et conditionné à l'obligation de débarquement local de toutes les captures, et à l'utilisation d'engins non destructeurs et sélectifs. L'allocation de possibilités de pêche doit prendre en compte les risques liés à la capture de prises accessoires, en particulier d'espèces exploitées par la pêche artisanale".
En matière de participation  et d'information, il est proposé qu' "un mécanisme permanent de participation soit mis en place pour assurer l'information et la participation des professionnels de la pêche artisanale et de la société civile dans tout le processus d'élaboration et de mise en oeuvre du partenariat... L'ensemble des informations nécessaires pour l'évaluation des partenariats par les pays de la sous région doivent faire être mis à disposition .. en particulier "les évaluations existantes des accords de partenariats de pêche réalisées par l'Union européenne", qui "doivent être mises à disposition des professionnels et de la société civile, afin d'ouvrir un débat large sur le contenu des partenariats".
 
SourcesContribution à la Consultation de la CE sur la réforme de la PCP, par les organisations de pêche artisanale ouest africaines, Décembre 2009


17/12/2009
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 66 autres membres