REJOPRAO-Mauritanie!

REJOPRAO-Mauritanie!

Accords de pêche Mauritanie-Sénégal : Les pêcheurs sénégalais s’engagent à débarquer 15% des captures en Mauritanie.

Dans un procès –verbal dont l’ainrim a reçu une copie, la Commission interprofessionnelle de la FNP (section pêche artisanale) et le CONIPAS (Conseil national interprofessionnel de la pêche artisanale au Sénégal) se félicite du climat dans lequel se sont déroulées les concertations relatives à la coopération entre les deux organisations.

La rencontre tenue dans les locaux de la FNP à Nouakchott lundi 8 février 2010, a permis de baliser un certain nombre d’actions de nature à renforcer les rapports entre les deux pays dans le domaine de la pêche artisanale. Il a été notamment question de la nécessité d’un strict respect des engagements pris dans le cadre du protocole d’octroi de licences de pêche par l’Etat mauritanien aux pêcheurs sénégalais.

Les sénégalais qui reconnaissent que les 15% des captures qui devront être débarqués sur des ports mauritaniens n’ont jamais été respectés s’engagent à satisfaire dorénavant cette clause essentielle du protocole d’accord. En contrepartie, leurs partenaires mauritaniens doivent garantir et sécuriser les conditions de débarquement et veiller à ce que la totalité des produits débarqués soit écoulé sur les marchés mauritaniens.

Cette disposition aura normalement un impact positif sur les prix du poisson destiné à la consommation locale et répond ainsi à la politique du gouvernement tendant à améliorer le pouvoir d'achat du citoyen.

Par ailleurs, les signataires du procès-verbal réitèrent leur ferme volonté de lutter contre la pêche illicite et les mauvaises pratiques et demandent aux pêcheurs artisanaux d’avoir un comportement responsable pour une meilleure préservation de la ressource.

Lors du dîner qu’il a organisé à l’honneur des membres du CONIPAS, Sid’Ahmed Ould Abeid, président de la section pêche artisanale de la FNP s’est félicité du bon climat dans lequel se sont déroulées les concertations et promet un suivi strict des conclusions de celles-ci.

Signalons enfin, qu’une visite à Nouakchott du Ministre sénégalais des pêches est attendue la semaine prochaine. Elle serait le prélude aux négociations pour le renouvellement des licences de pêche prévues dans trois mois.

Source: ainrim 

 

 

 

 

 

                                                                                      



10/02/2010
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 66 autres membres