REJOPRAO-Mauritanie!

REJOPRAO-Mauritanie!

Pêches (Mauritanie): reprise de la pêche artisanale

Depuis hier à 0 heure, les embarcations de la pêche artisanale sont à nouveau autorisées à reprendre leurs activités dans les zones de pêche . C’est ce qu’indique un communiqué du ministre de la Pêche et de l’économie maritime. 

Entré en vigueur depuis le début du mois de mai , ce repos biologique règlementaire de 60 jours, semble avoir été globalement respecté par les pêcheurs. Pour comprendre si l’objectif de reconstitution des ressources halieutiques a été atteint, il va falloir attendre la mission d’évaluation de l’IMROP.

C’est sur la base de ces données que le département peut élaborer le Plan d’aménagement des pêcheries pour 2016 et fixer les quotas à allouer en fonction des types de pêche. 

On savait depuis longtemps que la surexploitation de certaines espèces menaçait la survie de ce secteur porteur, et que la réglementation de la pêcherie du poulpe, par exemple, qui avait soulevé un tollé de la part des armateurs de la pêche hauturière, était rendue nécessaire pour éviter l’effondrement de la ressource : périodes de repos biologique, zone d’interdiction de capture, contrôle renforcé des outils de pêche (mailles des filets) etc.

Il faut dire que la situation est très critique, et ce, aussi bien pour les poulpes que pour d'autres espèces. La surexploitation, jugée très avancée, est mise en exergue par les dernières campagnes de prospection, menées par l’IMROP. 

Pour le moment, les professionnels recommandent un nouveau plan d’aménagement sur fonds de réduction de l’effort de pêche à travers l’augmentation de la taille du maillage des filets à 70 millimètres pour éviter la prise des juvéniles, ou encore l’interdiction de capturer le poulpe dont la taille est inférieure au calibre 8 (500 g).

Entre décisions hasardeuses et absence de vision, le secteur faisait du surplace depuis des décennies avant la nouvelle stratégie . Forte pression des lobbies et passe-droits prennent en otage une profession qui attend toujours un contrat-programme. De fait, plus que tout autre secteur, celui de la pêche est la proie de puissants lobbies. 
rimeco via cridm



30/06/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Nature pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 64 autres membres