REJOPRAO-Mauritanie!

REJOPRAO-Mauritanie!

Pêches : la Guinée se dote d’un plan national d’inspection pour 2017-2018

Comme on le sait, le secteur de la Pêche reste un des gros pourvoyeurs de recettes à la caisse de l’Etat. Pour une gestion adéquate du secteur, le gouvernement guinéen, avec l’’appui des partenaires techniques et financiers, a élaboré un Plan National d’Inspection des pêches (PNI) qui a été validé récemment lors d’un atelier organisé par le ministère de la Pêche, de l’Aquaculture et de l’Economie Maritime.

 

 

Ce document dont Guinéenews s’est procuré copie, se fixe pour objectif, dit-on, d’assurer une exploitation durable des ressources halieutiques afin d’en tirer les meilleurs bénéfices économiques et sociaux.

 

Le plan national d’inspection vise le renforcement du mécanisme de suivi-contrôle et surveillance maritime de la Guinée avec pour objectif principal l’utilisation rationnelle et l’optimisation des moyens existants de suivi, contrôle, surveillance et de police des pêches dans la zone économique exclusive. Cela pour prévenir, contrecarrer, combattre efficacement et éliminer la pêche illicite non déclarée et non règlementée (INN).

 

La mise en œuvre de ce plan permettra : d’améliorer la gouvernance à travers l’application effective de la réglementation, soutenir la mise en œuvre correcte des plans d’aménagement et de gestion des pêcheurs ; soutenir l’élaboration rapide et la mise en œuvre d’un plan d’action national de lutte contre la pêche INN; soutenir la mise en œuvre des obligations internationales et régionales de la Guinée en matière de pêche et soutenir les engagements de la Guinée vis-à-vis des organisations sous-régionales ainsi qu’en matière de coopération bilatérale.

 

Cette mise en œuvre nécessite la mobilisation de plus de 10 milliards de francs guinéens. Il est projeté, à cet effet, une répartition du budget à mobiliser comme suit : centre national de surveillance et de police des pêcheries 39%, BND 25%, PRAO 23% et l’UE 13%.

Prenant part à l’atelier, Gerardus Gielen, Ambassadeur, chef de la délégation de l’Union Européenne en Guinée avait annoncé que son institution « entend poursuivre sa bonne coopération avec la Guinée en matière de lutte contre la pêche INN et est disposée à continuer à accompagner la mise en œuvre des nécessaires réformes initiées par les autorités guinéennes dans ce domaine.»

 

Gerardus Gielen estime que la mise en œuvre rigoureuse de ce plan de concert avec une application stricte de la législation guinéenne œuvrera à dissuader les opérateurs peu scrupuleux d’opérer dans les eaux guinéennes.

Pour sa part, André Loua, ministre de la Pêche, de l’Aquaculture et de l’Economie Maritime, rappelle que les responsabilités et les engagements du président de la République suite à sa nomination récente par le comité des pêches de la FAO comme champion en matière de lutte contre la pêche illicite ainsi que la désignation du ministre, lui-même, comme premier vice-président dudit comité.

 

Le ministre André Loua sollicite l’appui et l’accompagnement des partenaires techniques et financiers à son département pour la mise en  œuvre du Plan national d’inspection des pêches 2017-2018.

 http://guineenews.org/peches-la-guinee-se-dote-dun-plan-national-dinspection-pour-2017-2018/ via cape



30/08/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Nature pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 64 autres membres