REJOPRAO-Mauritanie!

REJOPRAO-Mauritanie!

Cop21 : Joindre l’acte à la parole !

 
Les dirigeants du Monde réunis lundi à Paris à l’occasion de la Cop21 vont-ils trouver un consensus contraignant pour fixer à 2° C le seuil des émissions de gaz à effet de serre et ainsi atténuer le réchauffement climatique? Wait and see !
 
«Arrêtez de jouer avec notre avenir». Une pancarte brandie par quelques jeunes admis au Bourget pour faire entendre leur voix exprime à elle seule le dilemme de l’humanité partagée entre ses besoins, la gestion de ses décideurs et l’amère réalité d’un avenir de plus en plus incertain pour les générations futures. Ils étaient donc près de 150 chefs d’Etat et de Gouvernement interpelés à la Cop21 pour faire renaitre l’espoir enterré la dernière à Copenhague du fait de l’impossibilité de concrétiser un accord contraignant pouvant sauver la planète. 
Paris se veut au travers d’un engagement politique des dirigeants du Monde, l’aboutissement et la fin des hésitations pour parvenir à un accord contraignant. Mais il faudra encore attendre la date butoir du 11 décembre pour s’assurer que l’acte est à la mesure des discours rassurants de ceux qui gouvernent notre Monde. 
A quelques jours des attentats meurtriers qui l’ont secouée, Paris, la capitale française est donc à nouveau en point de mire de l’humanité toute entière. Mais cette fois Paris est au centre des espoirs placés dans la Cop21 pour favoriser une prise de conscience mondiale que la Terre se plaint. Et s’il y a un premier consensus qui se dégage à Paris, c’est bien celui danger encouru par l’humanité si cette dernière ne prend pas et au plus vite des mesures idoines pour réduire sa boulimie énergétique et ainsi lutter contre les dérèglements climatiques largement perceptibles de nos jours. 
 
 
Bien de promesses faites
Outre donc l’engagement crucial pour favoriser un accord contraignant à l’issue de la Cop21, des promesses pour aider à renforcer la résilience aux changements climatiques ont été faites. La Banque mondiale a ainsi annoncé une initiative de 500 millions USD contribution de l’Allemagne, de la Suède, de la Suisse et de la Norvège pour parer aux combustibles fossiles alors que le SG des NU, Banki-Moon a annoncé, lui, une nouvelle initiative en faveur de la résilience auc changements climatiques dans les régions côtières. Enfin, le Fonds Mondial pour l’Environnement a indiqué que « 11 donateurs se sont engagés à verser 250 millions USD » pour aider les pays les plus vulnérables à s’adapter au changement climatique. Dans ce cadre, la France a promis spécifiquement à l’Afrique 2 milliards d’euros d’ici 2020 pour développer ses énergies renouvelables.
 
 
 
A la recherche de l’énergie propre
 
Pour l’heure on apprend encore de la première journée de la Cop21 qu’en matière d’énergie renouvelable « l’Inde et la France ont lancé l’Alliance solaire internationale pour stimuler le solaire dans les pays en développement. L’initiative comprend 120 pays avec l’objectif de mobiliser 1 000 milliards de dollars d’ici 2030 pour favoriser un déploiement massif et abordable du solaire ». S’agissant de l’innovation, certains pays nantis ont décidé de « doubler les investissements en recherche et développement à 20 milliards de dollars sur cinq ans. Ils veulent accélérer les progrès publics et privés dans le secteur de l’énergie propre ».
Enfin une autre option semble être une solution par la Nature elle-même. C’est « la solution forestière ». Une déclaration a été rendue publique par les pays forestiers en vue de « ralentir et inverser la déforestation ».
JD
Envoyé spécial à Paris


05/12/2015
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Nature pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 64 autres membres